Pendule représentant Uranie

Une pendule représentant Uranie en bronze ciselé et doré,
le cadran et le mouvement signés Leblond L’Aîné à Paris,
de la fin de l’époque Louis XV, vers 1765-1770

Hauteur : 33,8 cm    Largeur : 37,7 cm    Profondeur : 15,4 cm

 

Ce modèle appartient à Pierre-Antoine Foullet d’après le dessin N°10 dépôt du modèle, conservé à la bibliothèque Doucet à Paris, il précise que le prix en était, sans le mouvement, de 341 livres.

Le Duc de Choiseul fit l’acquisition d’une pendule de ce modèle. Une tabatière en or est ornée des célèbres miniatures de Louis – Nicolas Van Blarenberghe, représentant le salon d’apparat de son hôtel montrant, la pendule posée sur la cheminée, une vue avec son mobilier d’été et une autre avec son mobilier d’hiver.

Une pendule similaire est exposée au musée Gulbenkian à Lisbonne.

Par la suite le bronzier Saint-Germain réalisa ce modèle avec quelques variantes.

 

Provenance :

Ancienne collection de Monsieur Pierre Jourdan-Barry

 

Bibliographie comparative :

Vergoldete bronzen par Hans Ottomeyer et Peter Pröschel, volume I  page 162 N° 3.3.6 pour le dessin projet de pendule et N°3.3.7 pour la pendule conservée au musée Gulbenkian.

Ainsi que le volume II page 534 N°16 pour le modèle réalisé par Saint-Germain.

La tabatière est reproduite page 26, dans l’ouvrage Mobilier et Arts Décoratifs en France au XVIIIè Siècle par John Whitehead, éditions Atlas 1992