Pendule au lion argenté, modèle de Vion

Une pendule au lion en bronze ciselé, doré, argenté et hématites,
signée Brille à Paris, d’époque Louis XVI, vers 1770

Modèle du bronzier, François Vion 

Hauteur : 30,4 cm    Largeur : 17,4 cm      Profondeur : 9,6 cm

 

Cadran en émail portant la signature, avec les chiffres Romains pour les heures et Arabes pour les minutes, aiguilles serties d’hématites. Mouvement rond, échappement à ancre à recul, suspension à fil du balancier, sonnerie au passage des heures et des demies avec roue de compte sur la platine arrière.

 

Bibliographie comparative :

Ce modèle appartient à François Vion, d’après le dessin N° 22 dépôt du modèle, conservé à la bibliothèque Doucet à Paris. Il est décrit et reproduit dans H. Ottomeyer et P. Pröschel, Vergoldete Bronzen, Munich, 1986, vol. I, p. 193, N° 3.11.6

Très de pendules identiques associant le bronze doré et argenté sont répertoriées :
– Au Palais de Pavlovsk en Russie.
– Pascal Izarn, carte de vœux, 2002

Quelques modèles existent entièrement en bronze doré :
– Provenant des collections du Prince de Condé, Mobilier National, Ministère des finances, décrite et reproduite dans Fastes du pouvoir : objets d’exception, XVIIIe-XIXe siècles, Paris : Editions de la Réunion des Musées nationaux, 2007, pp. 18 et 19, N° 5
– G. et A. Wannenes, Les plus belles pendules françaises de Louis XIV à l’Empire, Florence : Edizioni Polistampa, 2013, décrite et reproduite p. 295 (collection Diane).
– H. Ottomeyer et P. Pröschel, Vergoldete Bronzen, Munich, 1986, vol. I, décrite et reproduite p. 193, N° 3.11.4