Pendule en ivoire

Une pendule en bronze ciselé et doré, ivoire tourné et découpé,
signée Furet à Paris,
d’époque Louis XVI, vers 1780

Hauteur : 31,5 cm    Largeur : 18,5 cm    Profondeur : 10 cm

 (Le mouvement, le cadran, les aiguilles et la lunette, sont d’époque Louis XVI rapportés postérieurement)      

      

Bibliographie comparative :

Ces précieuses pendules ou l’ivoire remplace le bronze doré et le marbre blanc au XVIIIème siècle sont rarissime, seulement deux autres modèles sont connus :
– Une pendule en ivoire et bronze doré, le cadran en émail anonyme, provenant du Château de Versailles est exposée au Musée de l’Hermitage à Saint-Pétersbourg       en Russie. Elle est reproduite et décrite dans le catalogue de l’exposition Marie-Antoinette, Galeries nationales du Grand Palais, Paris, du 15 mars au 30 juin 2008,
   p. 111, N° 74
– Une autre pendule en ivoire signée de Lépine est exposée au Château de Versailles. Elle est décrite et reproduite dans C. Baulez, ‘Notes sur quelques meubles et        objets d’art des appartements intérieurs de Louis XVI et Marie-Antoinette’, dans Versailles, deux siècles d’histoire de l’art ; études et chroniques, Versailles :              Société des Amis de Versailles, 2007, p. 248, N° 9

J. D. Augarde, Les ouvriers du temps : la pendule à Paris de Louis XIV à Napoléon Ier, Genève : Editions Antiquorum, 1996, p. 251, N° 197