Pendule en biscuit de porcelaine de Paris

Une pendule représentant une femme drapée à l’Antique
en bronze doré et biscuit de porcelaine de Paris d’époque Louis XVI, vers 1785-1790

La porcelaine du XVIIIème siècle. 

Hauteur : 63,5 cm                  Diamètre de la base : 20 cm

 

Cadran en émail avec les chiffres Arabes pour les heures. Aiguilles en laiton découpées, gravées et dorées. Mouvement rond, échappement à ancre à recul, suspension à fil du balancier, sonnerie au passage des heures et des demies avec roue de compte sur la platine arrière.

 

Provenance :

Vicomtesse de Courval, Paris

 

Bibliographie comparative :

Une pendule identique, mais avec le mouvement remplacé, vente Sotheby’s Monaco, le 22 juin 1986, lot No 401.

La forme de cette pendule est inspirée du modèle de cariatide crée par Louis-Simon Boizot pour la Manufacture Royale de Sèvres vers 1785. C. Baulez, ‘Essai sur l’œuvre décoratif de Louis-Simon Boizot. Les bronziers Gouthière, Thomire et Rémond’, dans Louis-Simon Boizot (1743-1809), cat. exp. Versailles, Musée Lambinet, Paris, 2001, pp. 278-279, fig. 1 illustre la paire de candélabres de la collection Léon Lévy, vente Sotheby’s Paris, le 2 octobre 2008, lot 48. Le bronzier Rémond, reprend plus tard en 1798 le modèle pour le transformer en pendule avec le mouvement porté sur la tête comme sur notre modèle (reproduit, op. cit., p. 292, fig. 15).